lundi 2 février 2015

Trois choses à accrocher aux murs

Quand vous aviez 12 ans, vous accrochiez en diagonale et à la patafix des posters des spice girls sur vos portes de placards. Plus tard, vous les avez remplacés par des pubs de parfums trouvées dans star club, puis par un t-shirt avec la tête de Che Guevara, que votre copain Thomas vous avait ramené de la fête de l’huma (ouais maman, c'est pas parce qu'il me fait un CADEAU et que c'est un GARCON qu'il veut sortir avec moi, OK? ; la suite vous prouva que si, en fait).

Étudiante en lettres modernes, vous aviez opté pour un portrait d’Apollinaire sur votre table de nuit « pour être sûre de faire de beaux rêves », et une photo d’Ava Gardner dont vous admiriez déjà « la transcendante beauté » (ben ouais, lettres modernes, quoi).
Tout le monde sait aujourd’hui que c’est faux, mais ça vous donnait alors un air très France Inter.

Aujourd’hui, après 8 déménagements, vous avez fait le tri de ce que vous aviez VRAIMENT envie de garder. Le truc, c’est que ça ressemble un peu à tout et à son contraire. De la taie d’oreiller, souvenir de chez Nounou Danielle, au 1er dessin de votre petit neveu, on peut pas dire que l’idée d’accrocher tout ça aux murs ravisse Chouchoudamour.

Ici quelques idées easy-peasy pour que tout ça soit bien assorti.

On commence par le truc vraiment kitch que vous avez récupéré dans la cuisine de votre grand-tante.
Chez elle c'était kitch-drôle, chez vous c'est kitch-moche.


Ensuite, une installation radicale qui vous permettra 
de ne plus jamais passer à coté de votre mantra préféré.






Et puis enfin, une façon d'accrocher vos posters préférés sans les abimer
(la patafix, ça laisse toujours des traces...)