lundi 1 juin 2015

La forteresse de cartons - Un peu de béton (part. 3/3)


Ce week-end, vous êtes allée chez Martine pour offrir vos jolis bougeoirs à sa fille Olympe autour d’un café-gaufrettes.
Martine vous décrit en détail le planning des tétées d’un air soulagé, puisque le dernier né a la bonne idée d’enchaîner de bonnes grosses siestes de 6 heures, ne perturbant ainsi pas de beaucoup la vie des adultes. A voir les cernes qui ornent les yeux (et même les joues) de la maman, vous avez quand même un gros doute.

C’est le moment que choisi l’héritier pour manifester sa présence dans la pièce d’à coté. Vous suivez Olympe pour faire connaissance avec sa merveille, et en passant la porte de la chambre, vous vous trouvez médusée devant une forteresse de cartons. Empilés de manière magistrale, créant ici une fenêtre pour la lumière, là une porte pour accéder au lit, les cartons s’élèvent devant vous comme la plus belle cabane du monde.

Vous voyant ébahie (et un peu déçue que cette réaction ne vous soit pas venue à la vue de son enfant), Olympe vous explique que c’est l’œuvre de son premier, qui a la fâcheuse tendance de faire des maisons avec tout ce qui lui passe sous la main. Elle a trouvé ça rigolo le premier soir d’être enfermée comme une princesse dans son château fort (il y a même un drap pour faire ciel de lit), mais à l’usage, c’est quand même super relou.
Et la voyant farfouiller dans le carton du dessous pour récupérer tant bien que mal une couche propre, vous vous dites qu’il y a effectivement de l’idée, mais un manque cruel d’organisation.
Comme vous aimez bien le petit Oscar, vous proposez à sa mère de l’en délester quelques heures et de l’amener visiter une agence d’architecture, pour qu’il puisse en savoir un peu plus sur ce qui sera à tous les coups son futur métier (en même temps, avec un prénom comme le sien…). Peut-être même qu’il aura deux-trois conseils à vous donner pour chez-vous.

En attendant, voir Olympe retourner ses cartons vous a inspiré un nouveau bricolage pour finir votre paquet de ciment. La semaine prochaine, vous lui offrirez une super lampe baladeuse (qui pourra aussi faire office d’objet contondant si besoin).



Pour la lampe, vous aurez besoin de :
Du ciment et un récipient à sacrifier
Un peu de sable
Du carton d’emballage (avec un coté plastifié)
De l’adhésif renforcé de réparation
Un tube de laiton de minimum 6mm de diamètre (8mm, c’est mieux)
Du fil électrique + une fiche mâle + un interrupteur assortis
Une douille en laiton et céramique
Une vis de jonction en laiton
Une ampoule à faible intensité
De l’adhésif isolant pour travaux électriques
Des tournevis pour travaux électriques
Une pince à dénuder
Un coupe-tube
Du papier de verre toilé
Une planche à découper
Une règle, un cutter, des ciseaux, un crayon
Et si vous avez, un cutter à cercles


https://drive.google.com/file/d/0B5XvabHJ7BnKNjNGT2hfTGJrSmc/view?usp=sharing 


 
Commencez par télécharger le fichier en cliquant sur l’image ici.
Reportez et découpez le patron, en n’oubliant pas d’assembler les deux morceaux « bande intérieure 1&2 ». Ouvrez le cercle pour laisser passer la douille.











De la même manière que pour l’usine, entaillez les traits en pointillés, et faites aussi une entaille à 5mm à droite de chaque trait.
Otez la partie kraft et la partie ondulée du carton entre ces entailles pour ne laisser à ces endroits que la face plastifiée. Vous pouvez maintenant former la pièce centrale sans soucis.



Fixez cette forme ainsi que 3 des côtés à la base du moule.
Détaillez un morceau de 13cm dans la baguette de laiton.
Découpez une petite croix au centre du côté haut du moule, pour laisser passer le tube de laiton.
Fixez ensuite ce tube à la douille, puis la douille au moule, et fixez ensuite la dernière pièce de carton.




Comme ce moule va accueillir une certaine masse de mortier, je vous conseille de ne pas lésiner sur l’adhésif, notamment en faisant un cerclage.



En cuisine maintenant, mélangez 800g de ciment + 400g de sable + 190g d’eau.
Coulez la moitié du moule, et faites vibrer le béton pour supprimer les bulles d’air. Remplissez le moule jusqu’à environ 5mm du bord, et faites à nouveau vibrer pendant quelques minutes.
Pour que le moule ne s’écroule pas, ajoutez de l’adhésif pour aider les côtés à supporter le poids du mortier.



Laissez sécher 8 à 10h.
Pendant ce temps, montez votre assemblage électrique.
Si vous utilisez un tube de laiton de 6mm de diamètre, vous devrez ôter la gaine plastique sur environ 15cm, et la remplacer par de l’adhésif isolant (sinon, ça ne passe pas dans le tube !).

 

Démoulez votre forme en béton, et poncez les aspérités avec du grain épais, puis avec du grain fin pour les finissions.



En dernier lieu, passez le fil dans le tube de laiton, puis électrifiez la douille.


 Et voilà !